G
Épargne

Combien avoir de côté à 60 ans ?

Ramify
May 17, 2024
Text Link
a propos de ramify

Ramify est une plateforme d’investissement qui propose des services de gestion de patrimoine aux particuliers : gestion pilotée sur assurance vie et plan épargne retraite, investissement en immobilier, private equity, produits structurés, livret d'épargne et bientôt cryptoactifs.

Découvrir Ramify
Sommaire

À 60 ans, il est recommandé d'avoir de côté au minimum 3 années de salaire, soit 66 600 euros ou si possible environ 8 années de salaire, soit 177 600 euros, selon le salaire médian net en France mesuré par l'INSEE en 2023.

Mais selon les études publiées, on observe des chiffres variés :

  • Le gestionnaire d’actif américain Fidelity recommande de conserver 8 années de salaire
  • La banque du Canada recommande précisément 8,5 années de salaire
  • L’INSEE indique que les Français épargnent en moyenne 17,4% de leurs revenus annuels et que 81% des 60-69 ans ont des livrets d’épargne
  • Un sondage OpinionWay (2019) révèle une épargne moyenne de 54 586 euros chez les Français entre 50 et 64 ans
  • En 2018, selon une étude de l’INSEE, le patrimoine net médian était de 194 300 euros chez les Français entre 60 et 69 ans 
Il n’est jamais trop tard pour commencer à investir

S’il n’est jamais trop tôt pour commencer à épargner, l’inverse marche aussi. Il existe différents moyens de dynamiser son capital, même à un âge déjà avancé.


Ramify est la plateforme d’investissement en ligne qui dispose de l’offre de produits la plus large du marché : assurance-vie, plan épargne retraite, private equity, SCPI, crowdfunding immobilier… et même l’investissement dans l’art.


Nos conseillers agréés par l’AMF vous accompagnent dans vos projets financiers : constitution d’un capital, préparation de la retraite ou d’une succession, optimisation fiscale… Bénéficiez de conseils personnalisés en prenant rendez-vous via notre site.

Les statistiques de l’épargne des Français

Le niveau de vie médian des Français entre 50 et 64 ans (INSEE 2021)

En France, le niveau de vie médian d’une personne seule s’élève à 25 850 euros par an.

La médiane du niveau de vie indique que 50% des Français sont au-dessus de ce chiffre et 50% en dessous.

Le niveau de vie correspond à l’addition de ces revenus nets d’impôts sur une année :

  • Travail
  • Patrimoine 
  • Prestations sociales 

Les statistiques montrent que la tranche d’âge des 50 et 64 ans dispose du niveau de vie médian le plus élevé.

Cela s’explique par le fait que les français en fin de carrière professionnelle gagnent potentiellement plus que les autres tranches d’âge.

On constate que dans la tranche d’âge suivante (65-74 ans), le niveau de vie médian des français baisse à 23 760 euros, notamment à cause de la diminution des revenus du travail.

Lire aussi : L’épargne moyenne des Français : statistiques et conseils

Le taux d’épargne moyen des Français (INSEE 2022)

Le taux d’épargne moyen des français est de 17,4% (toutes tranches d’âge confondues).

Le taux d’épargne correspond à la différence entre les revenus disponibles et les dépenses.

Si l’on applique ce taux sur le niveau de vie médian des Français de 50 à 64 ans, nous obtenons une moyenne d’épargne de 4 498 euros par an (pour une personne seule).

Le taux d’épargne financière moyen s’élève à 6,1%. Il correspond à la part du revenu qui est placée sur des comptes d’épargne.

Ce taux d’épargne financière exclut l'épargne allouée au remboursement des emprunts.

Le patrimoine des Français de 60 à 69 ans (INSEE 2021)

Selon l’INSEE, le patrimoine brut médian des Français des 60-69 ans est de 200 300 euros.

Le patrimoine brut ne tient pas compte des crédits en cours.

En déduisant le capital restant dû des emprunts bancaires, le patrimoine net médian des Français de 60 à 69 ans s’élève à 194 300 euros

Ce qui en fait la tranche d’âge la mieux dotée en termes de patrimoine net médian.

L’épargne des Français de 50 à 64 ans (Opinionway 2019)

Selon un sondage réalisé en 2019 par OpinionWay, les Français entre 50 et 64 ans, qui possèdent des économies, disposent en moyenne de 54 586 euros sur leurs comptes d’épargne.

Vu de l’étranger : combien avoir de côté à 60 ans ?

Nous allons vous montrer des statistiques d’épargne provenant d’organismes de différents pays.

Ces pays ont un système de protection social différent de la France. 

Les prestations de santé, ainsi que les pensions de retraite, y sont généralement moins généreuses. Cela génère donc à un plus grand besoin d’épargne. 

Le point de vue de la Banque Nationale du Canada

La Banque Nationale du Canada indique qu’à 60 ans, il est recommandé de disposer d'une épargne équivalente à 8,5 fois son salaire annuel.

Selon cette même institution, les personnes en âge de prendre leur retraite (à 65 ans) devraient disposer de 11,3 années de salaire.

Le point du gestionnaire d’actifs Nord Américain Fidelity

Fidelity est un gestionnaire de fonds opérant aux États-Unis. Il propose une lecture assez proche de celle de la Banque Nationale du Canada en ce qui concerne l’épargne retraite.

À 60 ans, Fidelity recommande de disposer de l’équivalent de 8 années de revenus.

Ce gestionnaire de fonds préconise même d'accroître son rythme d’épargne avec l’équivalent de 10 années de salaire à l’âge de 67 ans.

Ces données étant des moyennes, elles doivent être adaptées à votre situation personnelle (patrimoine existant, niveau de vie, risques de dépenses imprévues, etc.).

Adapter les recommandations d’épargne à sa situation 

Selon les statistiques précédentes, les Français épargnent en moyenne 17% de leurs revenus, soit environ 2 mois de salaire.

Exemple : si votre revenu annuel s’élève à 50 000 euros, vous devriez mettre de côté en moyenne 8 500 euros par an.

Ces chiffres sont à adapter selon votre âge, vos objectifs de vie et votre calcul du montant d’épargne qui vous rassure.

Nous vous recommandons d’épargner davantage au fur et à mesure que votre retraite approche. Cela vous aidera à maintenir votre niveau de vie une fois celle-ci atteinte.

Combien épargner à 60 ans selon sa situation professionnelle ?

En France, nous disposons d’un régime de retraite par répartition qui nous assure une pension jusqu’à la fin de notre vie.

Si vous souhaitez maintenir votre pouvoir d’achat après la retraite, il est recommandé de mettre en place votre propre complément de retraite.

En effet, l’INSEE dévoile que la pension de retraite moyenne se situe autour de 1 400 euros net en France.

De plus, le calcul de la pension de retraite varie selon votre situation professionnelle. Par exemple, certains professionnels comme les Travailleurs Non Salariés (TNS) cotisent moins pour la retraite.

Ce public doit donc davantage épargner pour anticiper une baisse de revenus.

Dans un autre cas de figure, si vous n’avez pas cotisé suffisamment de trimestres pour votre retraite, vous percevrez une pension réduite.

Vous devrez alors davantage compter sur votre épargne pour maintenir votre niveau de vie.

Anticipez votre retraite dès aujourd'hui

Peu importe votre profil et votre appétence au risque, Ramify met à votre disposition un PER et une Assurance-Vie qui cumule :

  • Sécurité : nos contrats sont assurés par Apicil
  • Frais compétitifs : jusqu'à 1,3 % de frais de gestion soit 3 fois moins qu'une banque traditionnelle
  • Diversification : jusqu'à 5 classes d'actifs disponibles (actions, obligations, immobilier, private equity, fonds euros).

Estimez votre futur niveau de retraite avec notre simulateur gratuit, puis passez à l'action avec les produits Ramify.

Combien épargner à 60 ans selon sa situation personnelle ?

À 60 ans, la préparation de la retraite est généralement un sujet majeur pour les épargnants.

Selon votre situation personnelle, vous devez dédier une plus ou moins grande part de votre revenu à votre épargne retraite.

En fonction de votre situation patrimoniale, vous devrez accorder un plus ou moins grand effort d’épargne pour la préparation de votre retraite.

Si vous avez suffisamment de côté pour, par exemple, tirer des revenus complémentaires de votre patrimoine, vous pourriez alléger vos efforts d’épargne.

En revanche, si votre patrimoine ne vous semble pas assez important pour compléter votre retraite, vous allez devoir redoubler d’effort.

Comme vous l’aurez compris, chaque cas personnel est différent et nécessite une approche unique.

Hugo, Client Portfolio Manager chez Ramify
Le Conseil d'Hugo Toson, Client Portfolio Manager chez Ramify

Faites le bilan de votre futur niveau de dépense (loyer, mutuelle santé, etc.) et de votre pension de retraite. Vous pourrez ainsi déterminer le complément de revenu dont vous aurez besoin pour maintenir votre niveau de vie.


En fonction de ce résultat, vous pourrez déterminer le patrimoine que vous devrez construire pour améliorer votre pension de retraite.

Comment épargner davantage ?

Le système de cagnotte

Pour épargner plus efficacement, une des méthodes consiste à identifier et budgéter vos projets de vie.

Cela vous donnera un objectif clair à atteindre, vous pourrez ainsi plus facilement mettre en place les bonnes habitudes d’épargne.

Cela peut être, par exemple, la création d’une enveloppe pour un voyage ou pour se préparer un complément de retraite mensuel.

Vous pourrez ainsi alimenter différentes cagnottes bien définies pour chacun de vos objectifs, par exemple :

  • Ouvrir un livret d’épargne pour un projet de voyage à court terme.
  • Mettre de côté sur un Plan d'Épargne Retraite (PER) pour améliorer votre pension de retraite.
  • Alimenter une assurance-vie pour préparer la transmission de votre patrimoine à vos enfants .
Diversifiez vos placements pour augmenter votre rendement

L’assurance-vie, le PER et le livret d’épargne sont des options parmi tant d’autres. Vous pouvez choisir d’investir dans des produits plus ou moins risqués pour dynamiser votre capital.


Chez Ramify, nous proposons une dizaine de produits pour vous aider à diversifier votre portefeuille : assurance-vie, PER, livret d'épargne, mais aussi private equity, SCPI, produits structurés, art…


Vous avez également la possibilité de mettre en place des versements automatiques chaque mois, afin de mettre de côté sur un horizon plus ou moins long terme, selon vos projets de vie.

Prioriser l’épargne avant les dépenses

Plusieurs spécialistes des finances personnelles, tel que l'américain Ramit Sethi, préconisent la stratégie de "se payer en premier".

Plutôt que d'attendre la fin du mois pour mettre de côté une part de vos revenus, il est conseillé de prioriser l'épargne dès la réception de votre salaire.

Cette méthode vous aide à ajuster votre niveau de dépenses, en fonction du montant qu’il vous reste après avoir épargné.

Cette approche nécessite une évaluation précise de votre capacité d'épargne mensuelle. Celle-ci doit être réaliste par rapport à votre niveau de vie. 

Dans le cas contraire, vous risquez de ne pas avoir assez de budget pour vos dépenses courantes.

Enfin, pour simplifier vos démarches d'épargne, vous pouvez envisager la mise en place de virements automatiques vers vos supports d'investissement.

La règle de gestion budgétaire 50/30/20

Cette méthode de gestion budgétaire a été développée par Elizabeth Warren. Elle conseille de diviser les revenus mensuels en 3 catégories distinctes :

  • 50% alloués aux charges incompressibles, comme le logement, les dépenses énergétiques ou les achats alimentaires.
  • 30% dédiés aux loisirs et activités de détente (sorties culturelles, restaurants, achats plaisir, etc.).
  • 20% réservés à l’épargne et aux produits d'investissement.

En fixant un objectif précis d'épargne, à savoir 20% de vos revenus, il est plus simple de moduler vos autres dépenses pour maintenir votre équilibre budgétaire.

Comme nous l’avons vu, les personnes autour de 60 ans bénéficient souvent de revenus plus élevés. Cette situation financière plus confortable leur permet de davantage épargner en proportion de leur budget global.

Hugo, Client Portfolio Manager chez Ramify
Le Conseil d'Hugo Toson, Client Portfolio Manager chez Ramify

De plus en plus de gestionnaires d’épargne vous permettent d’automatiser vos placements. Vous pouvez ainsi simplifier la gestion de votre patrimoine et gagner du temps. Avant de souscrire à un contrat d’épargne, pensez aussi à vérifier si votre espace client vous offre ces options.

Que faire si je n’ai pas d’épargne à 60 ans ?

Pour celles et ceux qui n’ont pas encore intégré l'épargne dans leur routine financière, de nombreux outils en ligne vous permettent d’évaluer précisément vos besoins d'économies.

En commençant une démarche proactive en matière d'épargne et d’investissement, il est possible de combler en partie votre retard afin de vous constituer un capital. 

Pour atteindre vos objectifs, vous devez être rigoureux dans vos versements mensuels, et sélectionner avec soins vos supports d’investissement.

Notre outil gratuit pour vous : Simulez votre stratégie d'épargne

Ne pas oublier de considérer votre patrimoine immobilier

Bien souvent, on néglige de considérer le patrimoine immobilier comme une forme d'épargne.

Pourtant, être propriétaire d'un bien immobilier est aussi une stratégie d'épargne à part entière.

Certes, cette forme d’épargne n'est pas aussi liquide que les fonds placés sur un Livret A ; vous ne pourrez pas en disposer quand vous le souhaitez. Néanmoins, chaque échéance de crédit remboursée constitue une forme d’accumulation de capital.

Une fois votre actif immobilier intégralement remboursé, vous bénéficierez d'une augmentation significative de votre capacité d’épargne mensuelle, ce qui représente un atout précieux pour votre retraite.

Notre outil gratuit pour vous : Simulez votre achat immobilier  

Pourquoi est-il fondamental d’optimiser ses placements ?

Si vous choisissez judicieusement vos investissements, en privilégiant ceux qui offrent un couple rendement / risque optimal, vous pourrez accroître votre retour sur investissement.

Ainsi, vous accélérerez la croissance de votre épargne, ce qui facilitera l'atteinte de vos objectifs financiers, et donc la réalisation de vos projets.

Les intérêts composés pour accroître son épargne

Les intérêts composés, souvent appelés “effet boule de neige”, correspondent au réinvestissement des intérêts générés par votre épargne. Ces derniers produiront à leur tour d’autres intérêts.

Comme vous l’aurez compris, votre épargne peut ainsi s'auto-alimenter. Elle grossit chaque année grâce aux intérêts générés.

Avec le temps, l’effet boule de neige prend de l'ampleur et peut même dépasser la somme totale que vous avez initialement épargnée. 

Plus vous commencerez à épargner tôt, plus ce mécanisme sera puissant.

Vous pourrez donc réaliser davantage de projets grâce au rendement de votre épargne.

Pour optimiser l'effet boule de neige de votre épargne, il est essentiel de privilégier des options d'investissement qui combinent rendements élevés et frais réduits.

Cependant, gardez en tête qu’à 60 ans, vous vous rapprochez de l'âge de la retraite. Il devient donc crucial de sécuriser vos économies pour vous assurer une source de revenus complémentaires fiable lorsque votre activité professionnelle se terminera.

Intérêts composés et frais : les clés de la performance au long terme

Les intérêts composés sont un concept difficile à appréhender pour le cerveau humain. Chaque euro investit participe à la croissance exponentielle de vos investissement. Par exemple, avec un placement rapportant 7% par an, vous mettrez environ 10 ans pour doubler votre capital de départ.


Les frais appliqués sur vos placements peuvent avoir un impact colossal sur vos performances au long terme. Par exemple, une différence de 1 % sur un placement de 50 000 € placé à 9 % crééra un manque à gagner de 160 251 € après 30 ans.


Utilisez nos 2 simulateurs gratuits pour visualiser l'impact des intérêts composés et des frais sur vos placements.

Calculer l'impact des intérêts composés
Comparer les frais des différents prestataires

Comment organiser ses placements à 60 ans ?

Il n’y a pas de placement unique adapté à tous les profils. Selon votre tolérance au risque et votre niveau de patrimoine, vous devrez construire votre stratégie d’investissement personnelle.

Les statistiques du patrimoine des Français de 60 à 69 ans

Selon une étude de l’INSEE parue en 2021, voici des statistiques sur les placements que possèdent les Français entre 60 et 69 ans :

  • 80,6% possèdent un livret d’épargne
  • 69,5% ont un patrimoine immobilier
  • 51,8% disposent d’un contrat d’assurance-vie ou d’une épargne retraite

Votre répartition patrimoniale idéale à 60 ans

Votre patrimoine doit être réparti comme une pyramide :

À la base de votre pyramide : l’épargne de court terme 

Cette poche d’épargne sécurisée doit être disponible à tout moment pour vos dépenses imprévues et vos projets à court terme.

Il peut s’agir, par exemple, de livrets bancaires ou d’un fonds euros d’assurance-vie.

Aux étages intermédiaires : les investissements en Bourse et en immobilier

Cette catégorie d’investissement offre un couple rendement / risque plus élevé que les placements sécurisés.

Ces investissements doivent s’inscrire dans une gestion de patrimoine de long terme, puisque vous devez accepter de voir votre épargne fluctuer selon l’état des marchés financiers ou immobiliers.

Exemples d’investissement : 

  • Les fonds d’investissement ETF : Ils répliquent des indices boursiers comme le CAC 40 ou le MSCI World.
  • Les SCPI (aussi appelés pierre papier) : Cette forme d’investissement immobilier vous permet de percevoir des revenus fonciers réguliers, sans avoir les contraintes de gestion de l’investissement locatif.

Au sommet de la pyramide : les investissements “plaisir ou exotiques”

Cette catégorie d’actifs est optionnelle et dépend de votre appétence pour les investissements plus volatils et risqués, mais offrant un potentiel de rendement élevé.

Il peut s’agir, par exemple, d’investissements dans les cryptomonnaies, les métaux précieux, l’art, etc.

Cette catégorie d’actifs ne devrait pas dépasser 5% à 10% de votre patrimoine, sauf si vous êtes un expert dans le domaine

Couvrez l'ensemble de la pyramide patrimoniale avec Ramify

Ramify est la plateforme d’investissement qui dispose du catalogue de produits le plus large du marché. De l’épargne court terme avec les livrets et compte à terme, jusqu’au investissement exotiques avec l’art, vous avez l’opportunité de diversifier votre portefeuille et choisir différents niveaux de risques.


Vous avez également la possibilité d’investir en bourse, de l’immobilier ou du non coté via l’assurance-vie ou PER grâce à notre portefeuille Elite. Ces deux produits phares ont reçu près d’une vingtaine de récompenses depuis leur lancement en 2021.

Découvrir le portefeuille Elite

L’épargne de court terme

À 60 ans, l’épargne de court terme représente à la fois votre matelas de sécurité pour vos dépenses imprévues, mais également une poche d’épargne sûre pour vos dépenses de court terme.

Cette poche d’épargne doit impérativement être suffisamment dotée avant d’envisager d’investir.

Il est généralement recommandé de conserver 3 à 6 mois de salaire en épargne de précaution.

À l’approche de la retraite, ce montant peut augmenter significativement si vous anticipez un besoin de complément de revenus à court terme.

Pour vous aider à trouver le montant qui vous convient, voici quelques pistes :

  • Votre pension de retraite va-t-elle vous permettre d’assurer entièrement votre train de vie ?
  • Avez-vous des risques de dépenses imprévues ? §Exemples : voiture, maison avec travaux, famille à charge, etc.)
  • Avez-vous des projets imminents à financer ? (Exemples : voyage, achat d’équipement, etc.)

Quand vous disposez d’un niveau d’épargne de court terme qui vous rassure, vous pouvez passer à l’étape suivante et commencer à investir votre patrimoine.

Les produits d’épargne de court terme

Comment placer son épargne de court terme ?

Les livrets bancaires réglementés sont les plus simples à appréhender : ils sont sécurisés et souples d’utilisation. Parmi ces livrets, on retrouve notamment :

  • Le Livret A
  • Le Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS)
  • Le Livret d’Épargne Populaire (LEP)

Leurs taux d’intérêt sont fixés par la Banque de France. Ces placements offrent donc les mêmes rendements dans tous les établissements financiers.

Si vous atteignez les plafonds de ces livrets, il est possible de basculer sur d’autres placements non réglementés comme les Comptes À Terme (CAT).

Enfin, les fonds euros d’assurance-vie représentent aussi une alternative sécurisée aux livrets bancaires. Les conditions de rémunération des fonds euros varient selon les assureurs. 

Vous devez donc faire jouer la concurrence pour obtenir le meilleur rendement pour votre épargne.

À lire aussi : Combien rapportent 50 000 euros placés ?

Faites le choix d’un placement 100 % garanti et sans frais

Le livret d’épargne Ramify+ est un placement sûr qui vous permet d’accéder à votre épargne en moins de 48h, sans frais. Il fait partie des livrets à taux boosté les plus attractifs du marché, accessible dès 500 € et jusqu’à 10 000 000 €.


Il en va de même pour les comptes à terme Ramify, disponibles à la fois pour les personnes morales et physiques, qui disposent quant à eux de plafonds illimités. Vous avez le choix de déposer votre argent pour une durée entre 3 et 36 mois, selon vos besoins en liquidités.


L’investissement en Bourse 

Votre tolérance au risque déterminera quelle proportion de votre épargne vous pourrez allouer aux investissements volatils comme la Bourse.

Ce type d’actifs financiers requiert du sang-froid, car les marchés boursiers fluctuent quotidiennement et sont sensibles à l’actualité.

De plus, l’investissement en Bourse s’inscrit nécessairement dans une optique de long terme, afin de ne pas vous retrouver obligé de vendre vos titres pendant une baisse des marchés.

Vous ne devez donc investir que de l’épargne dont vous n’aurez pas besoin durant vos premières années de retraite.

Il est généralement recommandé aux profils moins experts de recourir à la gestion pilotée. C’est un gestionnaire professionnel qui se chargera alors de vos opérations d’achat et de reventes de titres.

Pour que ce dernier soit en phase avec vos objectifs de placement à 60 ans, il vous interrogera sur votre profil de risque afin de sélectionner la stratégie d’investissement qui convient à votre profil.

Lire aussi : Comment la gestion pilotée renforce votre assurance-vie ?

L’investissement dans l’immobilier

L’immobilier est moins volatil que la Bourse, il permet d’apporter de la stabilité dans votre patrimoine.

Grâce à l'immobilier locatif, vous bénéficiez également de l’effet de levier. Vous pouvez ainsi investir à crédit, et rembourser vos mensualités d’emprunt grâce aux loyers encaissés.

En revanche, l’investissement locatif est chronophage, notamment à cause de la gestion du bien.

Les épargnants ne voulant pas de contrainte de gestion peuvent investir dans en SCPI (aussi appelées “pierre papier”). Mais, les SCPI n’offrent pas les mêmes facilités de crédit que l’immobilier traditionnel.

La préparation de la transmission de son patrimoine

Passé l’âge de 60 ans, organiser la transmission de son patrimoine devient un enjeu majeur. 

Plusieurs outils existent pour préparer efficacement cette étape, tout en limitant la fiscalité des successions.

Transmettre son patrimoine grâce à l'assurance-vie 

Le contrat d’assurance-vie se distingue, notamment, par ses avantages fiscaux en matière de succession

Les capitaux versés sur votre contrat avant l’âge de 70 ans bénéficient d’un abattement significatif sur les droits de succession.

Cette enveloppe est donc un outil appréciable pour transmettre une partie de son patrimoine.

Transmettre son patrimoine grâce au PER

Le Plan Épargne Retraite (PER) est aussi un instrument d'épargne de long terme qui permet de transmettre une partie de son patrimoine avec une fiscalité réduite.

En cas de décès, les héritiers du titulaire du PER bénéficient d’un abattement d’impôts sur les successions. Ce dernier varie en fonction de l’âge de décès du titulaire.

Lire aussi : PER ou Assurance-vie : Comment choisir en 2024

Transmettre mon patrimoine : comment s’y prendre ?

La fiscalité est un domaine complexe et il est important de bien se faire accompagner afin de préparer au mieux la transmission de son patrimoine. Assurance-vie, PER, immobilier… Il existe pléthores de façons, mais dont la mise en place peut s’avérer complexe.


Les conseillers Ramify sont experts en fiscalité et ont déjà accompagné des milliers d’investisseurs. Vous pouvez faire avec eux un premier appel gratuit afin de discuter de la meilleure stratégie d’investissement à adopter.

Prendre rendez-vous

Les investissements exotiques

Les investissements exotiques, aussi appelés investissements plaisir, sont une classe d’actifs qui s’insère au sommet de votre pyramide patrimoniale.

Cette classe d’actif étant la plus risquée et la plus volatile, il est recommandé de ne pas dépasser 5% à 10% de votre patrimoine. 

Les investissements exotiques sont optionnels dans un patrimoine, tout dépend de votre appétence pour ces actifs. Par exemple, un expert en cryptomonnaie ou dans l’art, aura assez de connaissances pour faire les bons choix d’investissement.

Hugo, Client Portfolio Manager chez Ramify
Hugo Toson, Client Portfolio Manager chez Ramify

L’accès à cette classe d’actif est beaucoup plus simple qu’auparavant. Désormais, il est possible d’inclure ce type d’actifs dans des contrats d’assurance-vie par exemple. Vous pouvez donc facilement tester votre appétence pour cette typologie d’actifs.

Choisir les bonnes enveloppes pour investir à 60 ans

L’assurance-vie : le couteau suisse de l’investissement

L'assurance-vie est une enveloppe polyvalente qui permet d’investir dans différentes typologies d’actifs :

1. Des fonds sécurisés : le fonds euros

2. Des actifs plus risqués : les Unités de Comptes

  • Marchés Boursiers : OPCVM, ETF et parfois actions
  • Obligations : dettes émises par les Etats et les grandes entreprises
  • Immobilier : SCPI
  • Private Equity : entreprises non cotées et startups

L’assurance-vie offre également une fiscalité avantageuse sur les plus-values. 

En effet, en cas de retrait sur un contrat de plus de 8 ans, vous bénéficiez d’un abattement d’impôts sur les gains. 

Lire aussi : Retirer l’argent de son assurance-vie : comment faire ?

Le Plan Epargne Retraite (PER) : investir tout en défiscalisant 

Le PER a un fonctionnement proche de celui de l’assurance-vie, il offre les mêmes typologies d’actifs.

Le PER, est l’enveloppe idéale pour préparer votre retraite car vous pouvez déduire les versements de votre revenu imposable (limite annuelle à respecter).

À l’âge de 60 ans, vos revenus sont généralement plus élevés qu’en début de carrière, vous pouvez donc en profiter pour épargner pour votre retraite tout en réduisant votre impôt sur le revenu grâce au PER.

Pour tout comprendre : Quelle fiscalité pour le PER (plan épargne retraite) ?

Le principal inconvénient du PER est le blocage des sommes placées jusqu’à la retraite. 

À l’exception de quelques motifs de déblocage anticipé comme l’achat de votre résidence principale, vous ne pourrez pas effectuer de retraits.

Vous devez donc privilégier ce plan d’épargne retraite uniquement si vous avez déjà mis assez d’argent de côté pour vos projets avant la retraite.

Par ailleurs, selon votre revenu imposable, le mécanisme de défiscalisation ne sera pas forcément intéressant. 

En effet, le PER est plutôt réservé aux épargnants ayant une Tranche Marginale d’Imposition (TMI) supérieure ou égale à 30%.

Si ces points sont bloquants, nous vous recommandons de privilégier l’assurance-vie.

Les autres enveloppes d’investissement : Plan Epargne en Actions (PEA) et Compte Titres Ordinaire (CTO)

Ces 2 enveloppes s’adressent plutôt à celles et ceux qui veulent investir en Bourse.

Le PEA offre une fiscalité allégée sur les plus-values si le contrat a plus de 5 ans au moment du retrait. En contrepartie, vous ne pourrez investir qu’en Europe.

Le CTO n’offre pas d’avantage fiscal sur les gains, mais vous pourrez investir partout dans le monde avec cette enveloppe.

Ces 2 enveloppes s’adressent plutôt aux épargnants à l’aise avec les opérations de Bourse. Il est en effet plus rare de trouver des services de gestion pilotée avec ces 2 placements.

Les critères de sélection des meilleurs produits d’épargne

Les livrets réglementés (Livret A, LDDS, etc.) sont les seuls placements à présenter exactement les mêmes caractéristiques dans toutes les banques. Tous les autres placements sont différents d’une banque à l’autre.

Le catalogue d’actifs disponibles

Quand vous recherchez la meilleure enveloppe pour investir, vous devez vérifier la sélection d’actifs proposée par votre partenaire.

Les banques et les assurances ne proposent pas toutes la même qualité d’offre.

Avant de signer un contrat, demandez la liste des fonds disponibles. Plus elle est longue, mieux c’est, car vous aurez plus de choix parmi les différentes classes d’actifs.

Regardez également si votre partenaire vous propose des gérants de fonds extérieurs à son groupe. Si c’est le cas, c’est bon signe, car cela vous donne accès à une offre plus variée et donc plus compétitive.

L’historique des rendements

Même si les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs, grâce aux historiques de performance des fonds, vous pourrez comparer les gestionnaires entre eux.

Soyez vigilant à bien comparer les mêmes types d’épargne. 

Une mauvaise comparaison serait, par exemple, un fonds investi dans des actions américaines avec un fonds principalement investi en Europe ou dans l'immobilier.

Les différents frais appliqués

Les frais viennent en déduction du taux de rendement de votre épargne. Vous devez donc être particulièrement vigilants aux différentes couches de frais.

Les frais doivent faire partie intégrante de vos processus de comparaison car ils affectent la performance.

Il existe de nombreuses lignes de frais dans les contrats. Pour réaliser un comparatif précis, demandez la liste exhaustive des frais avant de choisir un partenaire.

Généralement, plus cette dernière est longue, moins vous aurez de chance d’obtenir un rendement net satisfaisant pour votre épargne !

Notre outil gratuit pour vous : Comparez l’impact des frais sur vos investissements

Les options pour mieux préparer votre retraite

Les contrats comme l’assurance-vie ou le PER offrent des options intéressantes pour préparer votre retraite.

La sécurisation progressive des plus-values

Certains contrats proposent de sécuriser automatiquement vos plus-values réalisées. 

Vos gains seront alors transférés vers un compartiment sécurisé de votre plan d’épargne.

La sortie sous forme de rente viagère

Selon les partenaires bancaires, il est aussi possible de choisir une sortie sous forme de rente viagère. Dans ce cas, vous percevrez une somme fixe tous les mois durant toute votre vie. 

En revanche, le capital de votre contrat ne vous appartient plus. Vous ne pourrez donc plus le retirer quand vous le souhaitez ni le transmettre à vos héritiers.

Selon les contrats, il est possible de choisir une modalité de sortie qui combine la perception d’un capital et une rente viagère.

La réversion de la rente au conjoint survivant

Vous pourrez également davantage protéger votre conjoint en optant pour l’option de réversion de votre rente. 

Ainsi, en cas de décès, le conjoint survivant continuera de percevoir votre rente, il pourra ainsi maintenir son train de vie.

Les assurances contre la dépendance

Il existe également des contrats qui proposent des options assurantielles pour se protéger contre le risque de dépendance. 

Votre rente peut ainsi être majorée en cas de soucis de santé vous rendant dépendant. C’est un avantage conséquent pour pallier le coût des soins à domicile par exemple.

Hugo, Client Portfolio Manager chez Ramify
Le Conseil d'Hugo Toson, Client Portfolio Manager chez Ramify

En plus des critères financiers, il est important d’évaluer l’aspect pratique de votre contrat.


La facilité d'utilisation de votre espace client est un aspect à ne pas négliger. Une interface claire et bien organisée vous fournira une vision claire de vos investissements et de leur rendement.

N'oubliez pas non plus d’évaluer la qualité du service client avant de vous engager.

Besoin d'aide pour mettre votre stratégie d'épargne en place ?

Votre situation est unique et les possibilités sont multiples, il vaut mieux vous faire aider d'un expert. Les conseillers Ramify, issus d'institutions financières prestigieuses (Goldman Sachs, Oliver Wyman, …) sont à votre disposition pour faire un bilan et mettre une stratégie en place.


Ils pourront aussi vous présenter l'offre Ramify : nos portefeuilles via Assurance-vie et PER ainsi que nos nombreux produits (SCPI, crowdfunding immobilier, Private Equity, Produits Structurés, Art, Livret d'Épargne et Compte à Terme).

Prendre rendez-vous avec un conseiller

Conclusion : combien avoir de côté à 60 ans ?

De toutes les études que nous avons présentées, il ressort que vous devriez avoir au minimum 3 ans de salaire (ou si possible environ 8 années) de côté à l’âge de 60 ans.

Les recommandations supérieures proviennent de les pays disposant d’une plus faible protection sociale, comme le Canada (8,5 années de salaire) ou les USA (8 années de salaire).

Il convient donc d’adapter son niveau d’épargne selon la stabilité de vos revenus, l’envergure de vos projets personnels et votre future pension de retraite.

L’INSEE a mesuré que le patrimoine net médian est de 194 300 euros chez les Français entre 60 et 69 ans.

Nous rappelons aussi que l’immobilier est à considérer comme une forme d’épargne.

Pour vous aider à vous constituer votre système d’épargne, il existe des enveloppes avec avantages fiscaux comme l’assurance-vie ou le PER.

Ce type d’enveloppe à fiscalité réduite permet d'accélérer l’effet boule de neige de vos investissements, vous permettant ainsi d’accroître votre patrimoine plus rapidement.

De plus, ces 2 enveloppes offrent une fiscalité avantageuse en cas de succession.

Pour conclure, à l’âge de 60 ans, le PER est particulièrement recommandé pour préparer votre retraite. Vous pourrez, en effet, déduire de votre revenu imposable les versements sur ce placement.

En savoir plus
No items found.

Echangez avec nos experts

Prenez rendez-vous avec nos experts Ramify ou créez un compte gratuit pour bénéficier de nos outils et conseils en gestion patrimoniale, notre équipe d'experts financiers est là pour vous.
Prendre rendez-vous

“ Pour optimiser le versement des intérêts, nous vous recommandons d’effectuer un versement sur votre LDDS le plus tard possible (le 13) car il ne produira des intérêts qu’à partir de la quinzaine suivante (le 16). Pour le retrait des fonds, veillez à le faire le plus tôt possible, pour la même raison. ”

Mehdi, Client Portfolio Manager chez Ramify
Découvrez Ramify
Nos conseillers sont disponibles pour vous accompagner 
dans vos projets d’investissement
Découvrir Ramify
Découvrez Ramify
Nos conseillers sont disponibles pour vous accompagner 
dans vos projets d’investissement
Prendre rendez-vous

Découvrez Ramify

Nos conseillers sont disponibles pour vous accompagner 
dans vos projets d’investissement
Prendre rendez-vous
Chaque mois, retrouvez Lambda, l’actualité finance par Ramify
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Prénom
Nom
E-mail
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.